Le rendez-vous des francophones à Taiwan


L’Association des Français de Taiwan

et l’Alliance française de Taiwan

vous invitent à assister à la conférence

Traduction et Distorsion d'identités linguistiques dans le cinéma sinophone.
Images divergentes de « l'autre »

une conférence animée par

Henry Leperlier

Le vendredi 29 mars 2013 à partir de 19h00

dans les locaux de l'Alliance française de Taipei

 

 

Une analyse alternative de trois films ou pourquoi il ne faut pas toujours faire confiance aux sous-titres et au doublage.

- Kekexili 可可西里 (Film chinois se déroulant au Tibet)
- Breaking News 大事件 (film de Johnny To se déroulant à Hong Kong
- La cité des douleurs / A City of Sadness 悲情城市

Un film, même quand il prétend être une image de notre monde n'est pas la réalité. Un film dépeint une certaine réalité. De manière plus significative, il s'agit de la réalité que le réalisateur désire nous montrer et vivre. Une œuvre cinématographique n'est « que » la vision de sa réalité et les spectateurs voient ce qu'a décidé le réalisateur. Les spectateurs n'ont pas l'option de diriger l'objectif de la caméra suivant leurs désirs

De manière similaire, le choix de langues dans un film est loin d'être dû au hasard. Il s'agit de décisions conscientes voulues par le metteur en scène. Ce choix est souvent un choix idéologique.

Les trois films choisis pour cet exposé se déroulent dans des univers multilingues : respectivement en tibétain / mandarin; cantonnais/mandarin/anglais; taïwanais, mandarin, shanghaïen, japonais (moderne et classique.

Dans les deux premiers films le passage d'une langue à l'autre accentue l'existence de « l'autre » avec qui il faut négocier, dialoguer et partager un espace. Dans La cité des douleurs,  les langues donnent une troisième dimension à l'univers complexe, colonial, post-colonial et les invasions avec lesquelles les Taiwanais ont dû négocier pour survivre et conserver leur identité et leurs mémoires.

Nous montrerons des extraits qui permettront démontrer cette multiculturalité ainsi que les divers niveaux de compréhension de ces films suivant le type de spectateur.

Ces films sont aussi le reflet d'une identité chinoise fracturée. Cette fracture ou diversité culturelle et linguistiques est presque totalement absente dans les sous-titres de ces films, lesquels sont par ailleurs très connus.

Cette complexité, comme nous le démontrons, est souvent totalement absente des sous-titres. Ces identités gommées dans les sous-titres et le doublage ont pour résultat de produire un produit culturel relativement aseptisé et simplifié à l'extrême, laissant la voie ouverte à toutes sortes d'orientalisme tels que décrit par Edward Saïd.

À une époque où même des sinophones érudits regardent ces films à l'aide de sous-titres et la montée de la mondialisation du cinéma, les responsabilités des producteurs et des réalisateurs est devenue cruciale pour le dialogue inter-culturel. Il s'agit de respecter et de transmettre les différences culturelles essentielles pour notre avenir en commun.

 

La conférence sera traduite en chinois simultanément.

 

A propos de Henry Leperlier

Henry Leperlier est professeur titulaire au Dublin Institute of Technology en Irlande. Son doctorat et sa maîtrise à l'Université de Sherbrooke, Canada portaient sur la littérature comparée canadienne (bilinguisme et science-fiction).

Actuellement, Il enseigne la langue et la culture sinophones. Sa recherche porte sur les questions minoritaires du monde sinophone, en particulier au cinéma dans le cadre d'un doctorat à l'Université de Lyon 3 en France.

羅維文 (Henry Leperlier) 在都柏林理工大學 (愛爾蘭)任教,教授中文、中國台灣文化及華語社會的中文學位課程。他畢業于加拿大的舍布魯克大學,并取得了加拿大比較文學的碩士 (雙語制)及博士(科幻文學)的學位  。他現攻讀于里昂大學 (法國)的博士課程,他的第二個博士研究領域是有關少數民族的華語電影。

 


Alliance Française de Taipei

2F., No.107, Sec. 4, Roosevelt Rd., Da’an Dist., Taipei City 106.

Près de la station de métro de Gong-Guang, Sortie numéro 2 (plan de la station de métro).

Un parking payant est situé à proximité.

www.alliancefrancaise.org.tw

 


Association des Français de Taiwan

www.aft.tw

 


La conférence, gratuite et ouverte à tous, se tiendra en français.

 

Inscription

Veuillez vous inscrire via notre formulaire de contact avant le 27 mars, en précisant "conférence" dans le sujet du message.

tags :