Le rendez-vous des francophones à Taiwan

 

L’Association des Français de Taiwan

et l’Alliance française de Taiwan

vous invitent à assister à la conférence

Comment François Cheng s’est réenraciné en France et « dans l’être »

une conférence animée par

Madeleine BERTAUD

Le vendredi 19 octobre 2012 à partir de 19h00

dans les locaux de l'Alliance française de Taipei

 

Quand Cheng Chi-hsien arriva en France, à l’âge de 19 ans, en 1948, il ignorait tout de notre langue : « naufragé », il ne savait pas « s’il arriverait à temps sur l’autre rive » et il ne tarda pas à être habité par une insondable nostalgie. En 2003, c’est un écrivain français (naturalisé en 1971, après avoir reçu avec le baptême, en 1969, le prénom de François, qui le place sous le patronage de François d’Assise, mais dans lequel lui-même entend aussi le mot « Français » ) qui est reçu sous la Coupole – un des plus grands de notre temps.

Un parcours unique lui a permis, non d’oublier son fond premier pour entrer dans un autre monde, mais d’approfondir constamment le dialogue entre « l’orient de tout » et la France ou, pour parler plus largement, l’Occident (langues, littératures, peintures, spiritualités), dans une relation d’échange-change où il a donné sa meilleure part et s’est rendu capable d’accueillir la meilleure part de l’autre, jusqu’à atteindre à « la vie ouverte », ou, comme il le dit encore, à une « symbiose vivante » dans laquelle il n’a rien perdu en chemin.

Ce phénomène, qui se continue depuis plus d’un demi-siècle, a rendu possible ce qu’un exilé connaît rarement : Cheng s’est réenraciné dans la terre de France, avec ses fleuves, ses montagnes, ses églises et musées, mais aussi il s’est, comme il le dit, «réenraciné dans l’être ». C’est-à-dire qu’il a dépassé la nostalgie pour retrouver – concernant sa propre histoire du moins - la paix intérieure qui lui permet de faire œuvre de créateur. Une œuvre qui, si l’on prend le temps d’y réfléchir, n’a qu’un but : aider les hommes à vivre.

La Française Madeleine BERTAUD, professeur émérite des Universités, est connue comme spécialiste de la littérature française du XVIIe siècle.

Mais, depuis qu’elle a eu la chance, en 2004, de rencontrer François Cheng, elle s’est consacrée à étudier son œuvre et à la faire mieux comprendre : articles, colloques, conférences, dans son pays et à l’étranger, de l’Europe et de la Tunisie aux USA et à la Chine (elle arrive aujourd’hui de Corée du Sud).

Son livre, François Cheng, un cheminement vers la vie ouverte, Paris, Hermann, 2009, a été suivi dès octobre 2011 d’une seconde édition, fortement complétée, chez le même éditeur. 


Alliance Française de Taipei

2F., No.107, Sec. 4, Roosevelt Rd., Da’an Dist., Taipei City 106.

Près de la station de métro de Gong-Guang, Sortie numéro 2 (plan de la station de métro).

Un parking payant est situé à proximité.

www.alliancefrancaise.org.tw


Association des Français de Taiwan

www.aft.tw


La conférence, gratuite et ouverte à tous, se tiendra en français.

 

Inscription

Veuillez vous inscrire via notre formulaire de contact, en précisant "conférence 19 octobre" dans le sujet du message.

tags :